25 mai 2017 – 9 h 44 min

Il est souvent difficile de s’y retrouver dans les vêtements pour bébé, surtout lorsque vous devez choisir des pyjamas, un body, des t-shirts pour votre nouveau né, les tailles ne …

Lire la suite »
Accueil » Education

Choisir un animal pour bébé

Le 29 février 2012 – 16 h 08 minAucun commentaire |

C’est sûr, une boule de poils, ça aide votre enfant à s’épanouir et à franchir les étapes de son développement.
Seulement voilà, un chien ou un chat, au signe inoffensif soit-il, peuvent se révéler de véritables ennemis pour leur maitre en culottes courtes ! Tout simplement parce qu’ils sont fortement porteurs de maladies, transmissible à nos enfants dont les défenses immunitaires ne sont pas encore aguerries. La plupart de ces maladies sont parfaitement curables…
À condition qu’on les diagnostique à temps ! Mieux vaut donc les apprendre à les connaître.

Maladie des griffes du chat : immunisé pour la vie !

Les ganglions de bébés sont anormalement gonflés et il vous semble plus fatidique ordinaire ! Un simple coup de griffes du chat lui a peut-être transmis cette maladie dont la grande majorité des chats sont porteurs sains. D’origine bactérienne, cette affection guérit facilement grâce à un traitement antibiotique adapté et qu’une seule contamination suffit pour être immunisé.
Que cela ne vous empêche pas d’apprendre à votre marmotte à éviter le petit coup de patte de son chaton. Et prenez l’habitude de désinfecter immédiatement la moindre des que vous les étions en contact avec la salive du chat.

Aînés : un traitement antifongique s’avère indispensable.

Elle est souvent et facilement transmise aux enfants par les rongeurs dont le meulage est colonisé par ce champignon. Une caresse et voilà l’enfant contaminé ! Cette maladie provoque des démangeaisons et des lésions rougeâtres sur les mains, les bras, les joues ou le cuir chevelu. Elle est aisément soignée par un traitement dermatologique antifongique… À appliquer à votre enfant et à son hamster voir son lapin !
Parasitose intestinale : hygiène stricte pour limiter la casse.
Elles sont dues au vert et aux larves qui vivent dans l’organisme de la plupart des chiens et sont véhiculés par les matières fécales ou la terre. Pour éviter la contamination, qui provoque des troubles digestifs et parfois des difficultés respiratoires, prenez l’habitude de vermifuges et régulièrement votre animal de compagnie.
D’ailleurs, apprenez vite à bébé qu’on ne joue pas avec la gamelle du chien et que la truffe de chien n’a rien à faire dans son assiette ! Prenez garde également au jardin public, souvent infestés de parasites intestinaux canins. Vous emmenez votre enfant jouez dans le bac à sable, prévoyait des lingettes désinfectantes pour lui nettoyer les mains avant le goûter ! Enfin nettoyer régulièrement le bac à litière avec un désinfectant.

Gale : cette maladie tenace n’a pas disparu !

Causée par des parasites de la famille des acariens, elle est transmise par une caresse sur le pelage des animaux à poils, plus sournoisement, endormant dans un lit sur lequel l’animal est venu faire sa sieste. Elle provoque de fortes démangeaisons au niveau du, des mains et torses de votre vie. Dès qu’il est diagnostiqué, la maladie est soignée par un traitement antiparasitaire. Mais par mesure de précaution, achetez plutôt votre chat ou votre chien dans un élevage ou chez quelqu’un que vous connaissez.

Morsures de plus : gare à la surinfection !

On ne met pas votre hygiène en cause, mais les chats et les chiens sont souvent porteurs de ces parasites surtout à la belle saison ! Et quoi qu’en disent votre belle-mère, les plus chers sont aussi susceptibles de mordre votre enfant et de provoquer l’apparition de petits boutons sur sa peau (ils sont reconnaissables à leur cloque au milieu). Comme pour la varicelle, surtout éviter que l’enfant se gratte, ce qui provoquerait une surinfection.
Coupez-lui les ongles très courts, et demandé au pédiatre de prescrire un traitement anti histaminique, qui calmera les démangeaisons. Mais, surtout, veiller à traiter régulièrement votre animal familier avec un produit spécifique prescrit par le vétérinaire, sans oublier d’en asperger les endroits où il adore se vautrer.

Donner son avis

Merci de rester courtois, de rester dans le sujet.