25 mai 2017 – 9 h 44 min

Il est souvent difficile de s’y retrouver dans les vêtements pour bébé, surtout lorsque vous devez choisir des pyjamas, un body, des t-shirts pour votre nouveau né, les tailles ne …

Lire la suite »
Accueil » Education

Jalousie de l’aîné

Le 30 juin 2015 – 10 h 19 minAucun commentaire |

Votre petit deuxième a fait son entrée : tapis rouge, flashs en pagaille… tous les regard sont tournés vers la nouvelle vedette de la famille. Et souvent, pour l’aîné, les choses se gâtent.

Jusque là, il était l’objet de toutes les attentions, choyé et dorloté à souhaite ! Alors, forcément, avec l’arrivée de bébé, le petit roi de la maison se sent un peu détrôné ! A ses yeux, bébé monopolise votre attention et il a la désagréable impression de ne plus autant compter pour vous. Sa grande peur : ne plus vous combler, ne plus être assez intéressant et, pire, de perdre votre amour ! Sa maman ? C’est vrai qu’elle est accaparée par un nouveau-né qu’il faut faire manger, dormir et surveiller toute la journée. Alors, elle s’occupe moins de « son grand« .
Pourtant, ce bébé qui vient d’arriver, on lui en a bien parlé avant. Mais, là encore, grosse déception ! Le compagnon de jeu idéal qu’on lui a promis est bien petit pour s’amuser à la pâte à modeler, faire des concours de grimaces ou des tours de Kapla… Pour l’instant, il ne sait que crier et pleurer !

Quand rien ne va plus

Il arrive que votre aîné régresse, ne soit plus propre, fasse des bêtises pour attirer votre attention. Il a aussi envie de faire le bébé pour que vous vous en occupiez. Il se remet à faire pipi au lit, à sucer son pouce, redemande le biberon, fait la comédie avant d’aller se coucher… Bref, il vous en fait voir de toutes les couleurs.
enfant et bébé

Comédie ou vraie jalousie

En tout cas, une chose est sûre, votre petit veut qu’on s’occupe de lui. C’est sa manière, bien qu’inconsciente, de vous le dire. Et après tout, il a bien le droit d’être jaloux.
Le gronder ou le punir ne servirait pas à grand chose, si ce n’est à la culpabiliser et à augmenter son mal-être.
Bien sûr, il ne s’agit pas non plus de la laisser faire n’importe quoi, mais bien de rester vigilant, et surtout de lui parler pour qu’il comprenne qu’il n’a pas à s’inquiéter.
Votre enfant à surtout besoin d’être rassuré. Parlez lui, dites lui et redites lui encore que vous l’aimez et que l’arrivée de son petit frère ne change rien.
Et puis, même si vous êtes un peu moins disponible pour votre aîné, ne perdez pas vos bonnes habitudes. Il a toujours droit à sa petite histoire et à son câlin du soir ! Réservez lui aussi des moments privilégiés où il n’a vous que pour lui.

Pendant la grossesse

Impliquez le, c’est important, voire même essentiel ! Demandez lui son avis sur la décoration de la chambre de bébé, le choix du berceau… Demandez lui de faire un jolie dessin pour décorer la chambre de bébé… Sa sera sa première marque d’amour.

L’arrivée de bébé

Quand vous serez à la maternité, votre enfant aura besoin d’être rassuré, gardez le contact au maximum ! Téléphonez lui pour le tranquilliser, pour lui demandez comment il va, ce qu’il fait de ses journées… et que vous rentrerez à la maison dès que possible.

C’est bien d’être grand

Autre astuce pour rassurer votre grand : valorisez son rôle d’aîné. Et oui, il a de la chance car, même s’il n’est que haut comme trois pommes, il va pouvoir lui aussi s’occuper de bébé. Impliquez-le dans la vie de son petit frère, les soins et, bien sûr, les bisous et les câlins.
Attention, cela ne doit pas être une obligation, il ne doit pas voir cela comme une corvée.
Enfin, l’arrivée de bébé est peut-être le moment de changer de lit, de chaise haute et d’en avoir des nouveaux plus adaptés et plus beaux en cédant les siens à bébé.

Donner son avis

Merci de rester courtois, de rester dans le sujet.