21 février 2018 – 17 h 12 min

L’arrivée d’un enfant est un grand bonheur. Mais pour qu’elle se passe dans les meilleures conditions, l’hospitalisation et tous les autres frais liés à la naissance d’un bébé doivent être …

Lire la suite »
Accueil » Santé

Eczéma : un enfant touché sur cinq

Le 11 novembre 2011 – 10 h 17 minAucun commentaire |

S’il a une peau granité, à effet grains de sable, et des petites plaques rouges sur les joues et près des oreilles, votre enfant souffre certainement de dermatite atopique, une question de plus en plus courante.
Aujourd’hui, 20 % des enfants présentent ce type de peau sèche ou examateuse. Cause génétique ? Pollution ? Diversification alimentaire trop précoce ? Excès d’hygiène ?

En attendant de dénicher le responsable, vous devez apprendre à soigner la peau sèche de bébé, pour ne pas voir s’installer un eczéma aggravé…
La bonne nouvelle, c’est que ces problèmes de peau s’améliorent franchement avec le retour du soleil. Les rayons UV atténuent les réactions inflammatoires et ont une action souvent bénéfique sur les lésions eczémateuses…

Mais pas d’excès tout de même ! Si le soleil tape trop, profiter de ces bienfaits auteur ou l’intensité des UV est limité et, même pour une simple promenade sous les rayons de mes, n’oubliez pas la crème solaire, de préférence un produit avec écran minéral (antiallergique).
Les bains sont autorisés (on a souvent cru le contraire !), mais dans une eau à 35 36° maximum, dans laquelle vous versez deux à trois bouchons d’huile de bain, surtout si vous vite et dans une région où l’eau est calcaire. Nettoyer bébé avec un savon sur-gras ou un gel moussants sans savon, le pH acide se rapproche de celui de la peau (surtout pas de savon de Marseille, trop alcalin). Et il ne l’essuyait pas avec la serviette éponge (même adoucie par un passage au sèche-linge).

eczema

Tamponnez plutôt sa peau avant de la tartiner de crème émolliente, en massant longtemps. Ce massage devrait améliorer son état général. Des plaques rouges et de minuscules vésicules apparaissent sur le visage, le thorax, dans les plis des codes et des genoux de votre enfant, prenez garde ! Ce n’est que le début d’un cercle vicieux : bébé se gratte, et cela provoque des lésions dans lesquels les allergènes s’engouffrent joyeusement. L’épiderme était enflammé, le voilà surinfectés ! Là, il n’y a pas une minute à perdre : consultez un dermatologue.

Le traitement repose essentiellement sur l’application quotidienne d’une pommade à base de cortisone. Rassurez-vous, car en traitement local, ces dermocorticoïdes sont désormais très bien supportés par les jeunes enfants et permet une régression rapide des lésions.
Ces bactéries avaient déjà prouvé leurs bénéfices sur la flore intestinale du nourrisson, et les spécialistes viennent de découvrir que, ajoutez dans le lait du biberon, elle diminuerait également l’apparition d’eczéma chez les bébés de famille à risque !
Sans goût est vendu en pharmacie sous forme de sachet dose, ces probiotiques sont aujourd’hui conseillées en prévention chez les tous petits à risque pendant leurs six premiers mois. En revanche, lors des dernières journées parisiennes d’allergie, les dermatologues se sont accordés pour dire que l’alimentation ne semblait pas avoir d’incidence sur les poussées d’eczéma.

Il serait donc inutile de traquer les aliments à risque ou d’instaurer un régime spécial bébé à risque.

Tant mieux pour les mamans concernées, car c’était souvent un véritable casse-tête !

Donner son avis

Merci de rester courtois, de rester dans le sujet.