21 février 2018 – 17 h 12 min

L’arrivée d’un enfant est un grand bonheur. Mais pour qu’elle se passe dans les meilleures conditions, l’hospitalisation et tous les autres frais liés à la naissance d’un bébé doivent être …

Lire la suite »
Accueil » Bébé

Trucs et astuces pour la propreté de votre enfant

Le 2 janvier 2011 – 19 h 23 minAucun commentaire |

Vous allez vivre une expérience unique avec votre enfant, en lui apprenant à devenir propre.
Votre rôle est essentiel à ce stade : si vous qui le guidez, l’encourager, lui permettait d’exprimer son indépendance et son désir d’autonomie.
Pour que cette expérience soit agréable et valorisante, pour vous comme pour lui, fait trop de patience, d’indulgence et de constance !

Donner le goût de la propreté à votre enfant et son plus jeune âge : change fréquent, habitudes des couches propres et sèches.
Favoriser l’imitation : en laissant la porte des toilettes ouvertes, par exemple, quand vous ou ses frères et sœurs qui sont.
Choisissez des vêtements qu’il pourra facilement enlever et remettre tout seul.
Acheter un pot, plus sécurisant que les toilettes des grands.
Placer le toujours à la même place, dans un lieu accessible à l’enfant (toilettes, salle de bains) mais dissocier le des jouets et de l’alimentation.
Laissez votre enfant se familiariser avec le pot, le toucher, l’observer, s’asseoir dessus tout habillé (au moins avec sa couche ou sa culotte d’apprentissage).
Proposez-lui d’aller sur le pot une fois par jour, toujours à la même heure (à l’heure habituelle où il fait ses selles, après le petit déjeuner, avant ou après le bain, ou après une sieste) ou à sa demande, sans l’obliger à y aller ni à rester plus de cinq minutes.

Prenez le temps de le lire des livres d’histoire sur la propreté.
Pour la nuit, placer le pot à côté de son lit et proposez-lui d’y aller avant de se coucher. En cas de refus d’aller au bout : pensez à rechercher une constipation et à faire voir votre enfant, ou à enrichir son alimentation en fibres, et à demander conseil à votre médecin.
Adopter un vocabulaire simple et limité lors de l’apprentissage (pipi, pour, culotte), sans mettre l’enfant en situation d’échec.
Féliciter et encourager chaleureusement votre enfant à chaque évacuation dans le pot ; à l’inverse, en cas d’échec, éviter de le combler est dédramatisée.
Laisser le vider son pot tout seul dans les toilettes puis tirait la chasse d’eau, et jeté sa culotte sale à la poubelle.
Disposer des culottes d’apprentissage neuf à sa portée, afin de le responsabiliser et de le déculpabiliser en cas d’accident.

L’enfant est habituellement propre de jours à trois ans.
Jusqu’à six ans, l’absence de propreté nocturne ne doit pas être considérée comme un problème. Au-delà de cet âge, rassurer l’enfant et consulter et votre médecin traitant pour éliminer tout obstacle anatomique.

Donner son avis

Merci de rester courtois, de rester dans le sujet.