21 février 2018 – 17 h 12 min

L’arrivée d’un enfant est un grand bonheur. Mais pour qu’elle se passe dans les meilleures conditions, l’hospitalisation et tous les autres frais liés à la naissance d’un bébé doivent être …

Lire la suite »
Accueil » Bébé

L’apprentissage de la marche chez l’enfant

Le 11 novembre 2011 – 9 h 58 minAucun commentaire |

L’exercice est essentiel à la santé de l’enfant. Ses premiers exercices seront bien évidemment dans les bras de la nourrice. Après un mois ou deux, lorsque l’enfant commence à moins dormir la journée, il sera ravi de rouler et donner des coups de pieds au canapé : il utilisera ainsi librement ses membres. Cela, ajouté aux sorties en plein air sera le seul exercice nécessaire durant cette période. Cependant, petit à petit l’enfant tentera de marcher. Il est désormais important qu’aucun objet inventé pour apprendre à marcher à un enfant ne soit utilisé (voiture à pédale, youpala..). La tendance à les utiliser peut être nuisible : un torse aplati, des poumons réduits, une colonne déformée, des jambes déformées sont parmi les nombreux maux générés par de telles pratiques. Cela s’explique par le fait que les os chez le petit enfant sont très mous, pliables et que s’ils sont soumis prématurément à cette contrainte de porter le poids du corps, ils plient comme un bâton élastique le ferait sous un poids et donc tout naturellement ils se courbent et se déforment.

 

Il est absolument nécessaire que la maman, expérimentée ou pas, garde cela en mémoire. En effet les premiers efforts du petit pour marcher sont souvent perçues avec émerveillement et on a tendance à encourager l’enfant et à prolonger ses tentatives pour marcher, cela sans penser aux conséquences nocives que cela peut entrainer ; ainsi plus d’un parent pleure une difformité qu’il à lui-même créée.

 

Il faut également noter que si une telle déformation est décelée à temps elle peut être corrigée même après que la courbure soit évidente. On peut remédier à cela par des moyens qui visent à fortifier l’ossature et la santé générale de l’enfant (un bain froid journalier ou une toilette à l’éponge avec de l’eau salée seront visiblement efficace) et en évitant la cause originale de cette déformation, à savoir ne jamais laisser l’enfant se mettre debout. La seule solution pour cela c’est de mettre les deux jambes de l’enfant dans une même chaussette. Après quelques mois de ce traitement, les membres ne seront plus déformés, les os auront acquis suffisamment de fermeté et les muscles de force. L’enfant pourra donc de nouveau se tenir debout sans aucun risque.

 

La meilleure façon d’apprendre à un enfant de marcher et de le laisser apprendre par lui-même, et cela se fera aisément. Il va d’abord ramper : cela exerce chaque muscle du corps, ne fatigue pas l’enfant, ne fait peser aucun poids sur ses membres, mais génère de la vigueur et de la force ce qui est donc très utile. Après un moment, ayant de la puissance, il voudra en faire plus : il essayera de se tenir sur ses pieds à l’aide d’une chaise, et même si il échoue encore et encore, il persévèrera jusqu’à ce qu’il y arrive. Grâce à cela il apprend à, primo, se lever, secundo rester debout sans se tenir à l’objet qu’il a agrippé. Puis, il va tenir en équilibre sans se tenir et il va probablement rire et montrer fièrement qu’il peut tenir debout seul. Craintif cependant à l’idée de bouger ses membres sans support, il attrapera une chaise ou n’importe quoi à sa portée lorsqu’il décidera d’avancer aussi loin que les limites de sa station debout lui permettront. Cette petite aventure se répètera jour après jour avec une joie grandissante, jusqu’à ce qu’après de nombreux essais il se sente suffisamment confiant pour se tenir en équilibre et il courra seul. Cependant, cet apprentissage personnel graduel prend du temps ; temps pendant lequel les muscles et les os se renforcent jusqu’à ce qu’ils puissent enfin supporter le poids du corps.

Donner son avis

Merci de rester courtois, de rester dans le sujet.